A- A+ English Español Italiano Euskadi 中国

Agenda Expos Lieux News Cinémas Ajouter un événement Billeterie

 ◁  ◉   vendredi 13 décembre 2019   ▷ 

20:30 / Le Parvis / Ibos

théâtre

La double inconstanceMarivauxGalin Stoev

Ce classique de Marivaux est construit sur une opposition flagrante, qui produit à la fois du rire et de l’effroi. Deux conceptions de l’amour s’affrontent : le monde de ceux qui gouvernent et le monde de ceux qui subissent.

21:00 / La Gespe, scène de musiques actuelles / Tarbes

SuzanePi Ja Ma

Suzane se définit elle-même comme une " conteuse d'histoires vraies sur fond d'electro" . Elle a la jeunesse lucide et libre, les mots et le corps comme moyens d’expression. Électron libre de cette nouvelle scène électro/chanson, Suzane étouffe les évidences et chante ce que nous sommes.
Avec seulement 3 titres dévoilés, Suzane fait déjà exploser les compteurs avec plus de 5 millions de streams et déjà plus de 90 dates dont certains des plus grands festivals français (Solidays, Francofolies de la Rochelle), des tournées au Japon et en Chine et des premières parties de Thérapie Taxi, L’or du Commun ou encore Feder.
Alors qu’elle pratique la danse classique au conservatoire pendant quinze ans, Suzane se passionne pour la chanson réaliste (Brel, Piaf, Barbara…). Jusqu’au jour où elle envoie tout valser. Exaspérée par les diktats imposés par la danse à haut niveau, la discipline aveugle et les sacrifices personnels, elle arrête la danse et prend un job de serveuse. Elle découvre l'univers de la nuit, ses clubs et sa musique électro. C’est une révélation. C'est à ce moment que son projet artistique prend forme : Suzane sera une artiste électro, avec la danse comme élément central - une danse déstructurée loin de celle qu'elle a apprise plus jeune - sans éluder son amour pour les mots.
Son boulot de serveuse se révèle être un puits d’inspiration : ses clients deviennent des acteurs, qui nourrissent sans le savoir sa prose. Des histoires du quotidien, les gens, les Hommes.
Les chansons de Suzane, c’est le regard d’une jeune femme d’aujourd’hui, à l’heure des addictions vertigineuses et des écrans noirs, des doutes et des espoirs. C’est assez saisissant et furieusement vivant.
Sa musique est dépouillée, elle n’a pas besoin d’effets spéciaux pour viser le coeur. Il y a souvent un beat, des drops, des ambiances qui se croisent ou se mêlent ou se confrontent. Et les mots donc.
Suzane veut expérimenter, ressentir, partager, composer, risquer, bouger, n’être qu’elle-même, quitte à devenir quelqu’un d’autre, le temps d’une chanson, d’un concert, d’une vision.
Sur scène comme dans ses clips, elle porte cette drôle de combinaison bleue. Sa panoplie de super héroïne ? “Avec la danse, j’ai toujours été habituée à enfiler un costume. Ce truc de se dire que je monte sur scène pas habillée comme dans la vie de tous les jours. Dans ma danse, il y a un côté danse de combat. Mon père est un accro des arts martiaux, il regardait les films de Bruce Lee avec moi et j’ai été inspirée par sa combinaison jaune, celle de “La Fureur du Dragon”. Dès que je porte cette combinaison, je deviens Suzane… Et Suzane me permet d’être moi-même tout en étant quelqu’un d’autre.”

Aujourd'hui Suite de l'agenda Voir l'agenda des 60 prochains jours